À la recherche de beaux objets - Clara Kasten

Mon blogue

À la recherche de beaux objets

À la recherche de beaux objets - Clara Kasten

J’étais persuadée d’avoir mis mon porte-monnaie dans mon sac. Je le cherchais, au fond des poches, dans les trousses, au tréfonds du sac lui-même. Je n’étais pas trop pressée, car j’avais un après-midi entier devant moi, sans avoir quoi que ce soit de prévu. Heureusement que j’avais vérifié que j’avais mon porte-monnaie avant de régler mes achats. J’ai fini par abandonner mes investigations forcenées, car elles n’avaient pas donné le résultat que j’espérais. Je ne pouvais que mettre mes courses de côté, ce que j’ai fait. Je suis allée voir la vendeuse et je lui ai expliqué la situation dans laquelle j’étais. Elle comprit et elle me promit de garder les trois vêtements et les accessoires que j’avais sélectionnés dans la boutique. J’ai, le plus rapidement possible, effectué le trajet jusqu’à chez moi. Au retour, munie de ce qui m’avait fait défaut, j’ai vu Janine.

Elle revenait de son rendez-vous dans une clinique dentaire benvenuti d'amours Québec, où elle était allée pour la première fois. Nous avons discuté de ses projets, de son fils, de son chat. J’ai remarqué que l’heure passait vite et que la boutique risquait de fermer. Je me suis dépêchée pour que la vendeuse ne soit pas obligée de tout remettre dans les étagères, et que je n’ai plus ce que j’avais mis si longtemps à choisir. J’avais passé presque une heure à regarder la collection en détail. Elle était constituée de différentes matières précieuses, de la soie et du cachemire principalement. J’adore porter ces tissus qui tombent impeccablement et dont les couleurs sont en accord avec les tendances actuelles. Des gris souris au vert prairie, du rose orangé au jaune canari, ce sont des teintes qui sont, récemment, revenues à la mode et que j’adore porter.

J’ai presque couru dans la rue, car j’étais sûre que les portes de la boutique seraient closes si je ne me dépêchais pas. Il s’en est fallu de peu. J’ai donc pu régler mes achats, et je suis ressortie avec un gros paquet de vêtements. J’avais ajouté une veste à ce que j’avais pris auparavant. Je l’avais vue dans la vitrine et je l’avais essayé avant de l’ajouter à tous les autres petits cadeaux que j’avais trouvé, pour moi-même. Je vais souvent dans ce quartier, car j’aime les commerces qui y sont installés. Je n’ai donc pas pu m’empêcher de passer dans une autre boutique, où je sais que je trouve de beaux objets pour décorer mon domicile.