Invitation au vernissage - Clara Kasten

Mon blogue

Invitation au vernissage

Je n’ai pas vu que la porte avait claqué derrière moi, suite à un coup de vent, car je parlais avec Lisette, ma voisine. Malheureusement, j’avais laissé mes clés à l’intérieur de la maison et toutes les autres ouvertures petites ou grandes étaient fermées. Ma voisine venait de partir chez le dentiste, et même mon téléphone portable était inaccessible. J’ai parcouru la rue où j’habite en tous sens. Personne n’était chez soi. C’était un vendredi matin, et cela ne m’étonnait pas de ne rencontrer aucun voisins. Je suis allée plus loin et j’ai rencontré dans la rue, un jeune homme qui donne des cours de guitare à ma fille. Je lui ai exposé ma situation. Je devais contacter un serrurier, car mon conjoint ne rentrerait que le soir, tard, je devais prendre mes enfants à l’école vers dix-sept heures, et j’avais un rendez-vous téléphonique à quatorze heures pour ma planification fiscale. Il m’a donc prêté son téléphone pour que j’appelle un serrurier.

Le dépannage de ma serrure fut rapide, comparé au temps que j’avais attendu le professionnel. Il vint au plus vite, mais il avait eu plusieurs urgences avant la mienne. Décidément, je n’avais pas de chance, car il m’avoua qu’il aurait pu venir en moins d’un quart d’heure, s’il n’avait pas été débordé par tant de clients. Pour que je ne reste pas seule pendant cette attente, Marc, le professeur de guitare de ma fille, m’a offert un café dans un petit restaurant très coquet, et j’ai découvert en lui une personne attentive et respectueuse. Passionné par la musique, il est aussi un admirateur de l’art contemporain. Il m’a suggéré de venir, avec mon conjoint et mes enfants, à un vernissage. C’était la sœur d’un de ses amis qui exposait. Il m’a montré quelques photos qu’il avait dans son téléphone cellulaire.

Les recherches picturales de l’artiste étaient gracieuses et fantaisistes. J’ai tout de suite aimé son style. Découvrir les œuvres de cette plasticienne était intéressant, autant pour nous que pour ma fille et mon fils. J’ai noté la date du vernissage sur mon agenda électronique, dès que je suis rentrée chez moi. Nous nous y sommes déplacés en famille. La réaction de mon mari devant les tableaux colorés a été surprenante. Mon petit garçon de huit ans a été touché par les taches de couleurs, et il y voyait des visages, des paysages et des objets. De plus, nous avons lié connaissance avec l’artiste, et nous avons même acquis une de ses créations.